“Au vue des difficultés que les banques rencontrent à acquérir de nouveaux clients, le migrant market peut devenir la prochaine cible des banques européennes après le marché des jeunes. Avec près de 32 millions d’individus concernés par l’immigration en Europe,  le marché des migrantsreprésente un potentiel considérable pour les banques qui se traduisait par des sorties de fonds de 86 milliards d’euros dans l’Europe occidentale en 2009.

Ces dernières années, beaucoup de banques ont développé des offres spécifiques pour les migrants ayant remporté plus ou moins de succès. La majorité des banques européennes était initialement concentrée sur les transferts et a développé par la suite des offres plus larges et plus compétitives.  Néanmoins, la concurrence avec les réseaux informels et les opérateurs historiques n’est pas facile. Les initiatives dans cette direction se sont avérées plutôt décevantes. D’autres initiatives cependant, à destination des migrants, ont rencontré beaucoup plus de succès…

Notre démarche a en premier lieu été de proposer des pistes dans le but de comprendre les particularités de ces clients pour ensuite répondre à la question « Pourquoi nous intéressons-nous à une couche de la population qui a un revenu relativement faible ? »

Pour lire l’intégralité de l’étude, en partenariat avec EFMA : cliquer ici.

23 novembre 2011