A l’occasion de l’Université Total, organisée ce lundi 25 novembre 2013, autour du thème « Transition énergétique : perspectives internationales », le cabinet Kurt Salmon en partenariat avec HEC Paris présente une étude économique des trajectoires de transition énergétique de l’Allemagne, de l’Espagne et du Royaume-Uni.

"Des centaines de milliers d'euros à trouver"

Alors que la Commission européenne avance dans son processus d’élaboration d’un « Cadre 2030 pour les politiques climatiques et énergétiques », le débat entre les Etats membres de l’Union européenne fait émerger des options contrastées, en matière de pilotage de la politique européenne de l’énergie et de l’éventuel maintien d’un objectif contraignant de production d’énergie d’origine renouvelable.

Pour éclairer les enjeux en œuvre, l’étude Kurt Salmon en partenariat avec HEC Paris s’attache à décrire les stratégies de transition énergétique de trois pays européens : l’Allemagne, l’Espagne et le Royaume-Uni. Des centaines de milliards d’euros restent à trouver pour financer la transition énergétique au cours de la prochaine décennie, avec des effets de concurrence entre pays dans la course à la compétitivité, sans mesure des implications pour l’emploi. Pour HEC Paris et son centre de géopolitique, ce sont à la fois l’enjeu économique de compétitivité du continent européen et l’enjeu géopolitique d’indépendance énergétique qui sont désormais posés.

Pour lire l'intégralité de l'étude, cliquer ici.

Retrouver tous les podcasts vidéo ainsi que les présentations de la conférence « Transition énergétique : perspectives internationales » organisée par l’Université Total en partenariat avec BFM Business du 25 novembre dernier en cliquant ici