Alors que Free mobile vient d’annoncer avoir conquis 3,6 millions d’abonnés, soit plus de 5% du parc d’abonnés français (présentation des résultats d’Iliad à fin juin 2012), un événement majeur sur le marché des télécom est annoncé pour le 12 septembre prochain : le lancement de l’iPhone 5.

Les opérateurs historiques ont alors une formidable opportunité de « rebattre » les cartes du marché et de stopper l’hémorragie de leurs bases d’abonnés ainsi que celle  de leurs marges, provoquée par le succès des offres de Free mobile.

Des marges éprouvées par le succès de Free mobile et de leurs propres offres « low cost »

Provoqué par le lancement des offres Free mobile, le succès des nouvelles offres « low cost » des opérateurs historiques (Sosh, B&YOU, RED) a eu un impact non négligeable sur leur marge. Cet impact devrait tendre à s’accentuer en raison de la pénétration croissante de ces offres dans leurs bases d’abonnés, sans oublier les baisses consenties par les opérateurs historiques sur leurs offres plus « classiques » (avec subvention de terminal)…

iPhone 5 : la relance des opérateurs historiques ?

Le nouveau smartphone d’Apple fait l’objet de rumeurs depuis plus d’un an : nouveau design, écran plus grand, épaisseur réduite, nouveau connecteur (impossible de réutiliser les anciens docks !), puce graphique plus puissante… C’estl’un des produits les plus attendus de l’année !

L’iPhone 5 pourrait ainsi permettre aux opérateurs de reconquérir des clients séduits par la concurrence ou d’inciter leurs clients « low cost » à migrer vers un forfait avec subvention, en contrepartie d’un engagement à un forfait mobile, d’une durée de 12 à 24 mois. En effet, le téléphone mobile a toujours été et restera le principal motif de souscription d’une offre mobile.

La reconquête des abonnés mobiles et la préservation des marges des opérateurs historiques passeront – en partie – par le succès de leur « stratégie iPhone 5 » :

-          Les modalités de paiement proposées avec ce terminal seront également clés pour eux : une forte subvention en contrepartie d’un engagement sur 12 ou 24 mois et/ou la possibilité de lisser le remboursement de l’iPhone avec une offre « low cost » sans engagement .

Dans ce contexte, des questions émergent :

  • Quelle(s) stratégie(s) les opérateurs télécom devront-ils adopter avec l’iPhone 5 pour préserver leurs marges ?
  • Les innovations annoncées de l’iPhone 5 seront-elles à la hauteur des attentes du grand public ?

Notre expert, Adrien Bourreau, Senior consultant,spécialiste en marketing stratégique et opérationnel sur le secteur des télécommunications, se tient à votre disposition pour vous apporter un éclairage/analyse de la situation.

Pour tout contact presse : elise.carrard@kurtsalmon.com