A l’heure de la rigueur…Les collectivités vont devoir se serrer la ceinture

 

A l’ occasion du Congrès des Maires qui se tient actuellement à Paris, François Hollande s'est exprimé hier en rappelant que le bloc communal et l'échelon de proximité étaient indispensables dans la mise en œuvre des services publics. Néanmoins, même si les collectivités équilibrent leurs comptes et ne s'endettent que pour financer des investissements, elles doivent désormais participer à l'effort national.

 

3 grands principes ont été posés pour le "pacte de confiance" à construire entre l'état et les collectivités :

 

- L'équité entre les territoires à travers une péréquation des dotations plus adaptée

- La mutualisation de certains services pour éviter les redondances et limiter les frais de structure

- L'accélération de l'innovation en laissant au niveau local le choix des dispositifs.

 

Dans ce contexte, des questions émergent :

 

  • Comment les collectivités peuvent-elles parvenir à économiser les 2,2 milliards prévus par la loi de finance à horizon 2016 ?
  • Quelles initiatives structurantes de mutualisation peuvent-être mises en œuvre? Et par qui?
  • Quelles initiatives l'état pourrait-il lancer pour amorcer ces innovations ?

 

Notre experte, Marie-Joëlle THENOZ, Associée Kurt Salmon secteur public, se tient à votre disposition pour vous apporter un éclairage/analyse de la situation.

 

 Pour plus d'informations contactez Elise Carrard : elise.carrard@kurtsalmon.com