Le 28 septembre dernier, Laure Latham, Global Internal Communications Manager au sein du cabinet Kurt Salmon, relevait le défi de traverser la Manche à la nage, accompagnée de 5 coéquipiers. Un défi un peu fou pour une grande cause, les fonds récoltés grâce à cette traversée étant reversés en totalité à Médecins Sans Frontières.

Kurt Salmon s’est naturellement associé à ce challenge. 

Nous sommes allés à la rencontre de Laure, qui nous explique les raisons de son engagement.

 

Bonjour Laure, en quoi a consisté votre défi ?

Le défi consistait à traverser la Manche à la nage, de manière homologuée, pour lever des fonds pour Médecins Sans Frontières. Pour qu’une traversée de la Manche à la nage soit homologuée, elle doit se faire sans combinaisons ni palmes. Seuls un maillot de bain, des lunettes de nage et un bonnet en latex sont autorisés pour les nageurs qui nagent une heure à tour de rôle pendant en moyenne 14 heures, dans une eau sous 15 degrés pour rallier les 36 kilomètres qui séparent Douvres de Cap Gris Nez. En route, les nageurs doivent faire face non seulement à de forts courants et marées, mais aussi aux méduses, aux objets flottants, à un trafic maritime dense et principalement, à l’hypothermie. 

Vu les conditions, l’entraînement nécessaire et les coûts, moins de 500 personnes tentent la traversée chaque année et, selon les années (et les conditions météo), entre 50 et 70% réussissent.

Pour des raisons de sécurité, ces traversées doivent être encadrées par des bateaux homologués. En janvier 2014, deux pilotes de ces bateaux ont décidé de faire don de leurs honoraires à Médecins Sans Frontières si deux équipes de six nageurs relevaient le défi de traverser la Manche et organisaient une levée de fonds en parallèle de leur côté.

Après un processus de qualification, j’ai été sélectionnée pour faire partie de ces nageurs.

Une première tentative de traversée en juin 2014 s’est révélée infructueuse au bout de 15h30 de nage en raison d’un problème lié aux marées.

Après une seconde tentative annulée en raison du brouillard, nous avons finalement réussi, au bout du 3e essai, à traverser la Manche le 28 septembre 2014 en 15h et 45 minutes.

Grâce à notre challenge, nous avons levé plus de 25.000 euros pour Médecins Sans Frontières.

 

Pourquoi avez-vous choisi de vous engager avec le soutien de Kurt Salmon ?

J’ai toujours aimé nager en eau froide et j’aime les défis. Les challenges font également partie de l’ADN de Kurt Salmon.

Mon défi personnel a été de me lancer en eaux froides sans combinaison, mais surtout de passer en quelques mois d’une petite routine de 30 minutes de nage, au challenge ultime des nageurs longue distance.

A ce titre, l’expérience fut incroyable et extrêmement humaine, la traversée ne pouvant être réalisée sans une implication totale de l’équipe.

Autant de valeurs qui ont incité Kurt Salmon à me parrainer. Au-delà du défi, nous avons choisi de nous engager plus longuement avec Médecins Sans Frontières, puisque l’association fut bénéficiaire de notre journée annuelle de solidarité – PowerDay -  qui s’est déroulée le 5 septembre  dernier.

 

Pour quelles actions humanitaires seront destinés les fonds ?

Médecins Sans Frontières  (MSF) est une organisation médicale humanitaire internationale et indépendante, la seule ONG sur le terrain dans les pays touchés par le virus Ebola.

Etant donné la situation de crise actuellement liée à ce virus, l’essentiel de ces fonds sera destiné aux victimes en Afrique de l'Ouest, les équipes MSF assistant près des deux tiers des cas confirmés en Sierra Leone, au Libéria et en Guinée.