Le 18 janvier 2013 au matin, Ludovic LEGENDRE (Kurt Salmon, Directeur des offres dédiées à l’immobilier des entreprises privées au sein de Kurt Salmon) et Loïc VUICHARD (EBG) animaient la première de la commission immobilière d’EBG.

Cette rencontre réunissait une centaine de directeurs immobiliers et / ou achats autour d’une table ronde réunissant :

  • Bernard DELBOURG, IBM, directeur de l’Immobilier France & Benelux,
  • Michel GROSSI, BNP PARIBAS,  Responsable de la Gestion du Patrimoine Immobilier,
  • Arnaud DE LAMEZAN, LAGARDERE, directeur Achats & Immobilier Groupe,
  • Serge DELON, LAGARDERE, directeur Immobilier,
  • Christian BOUVET, LCL, secrétaire général,
  • Emilie CAPRON, Cabinet Gide Loyrette Nouel (GLN), avocate au sein du département immobilier,
  • Laurent MAUFRAS du CHATELLIER, IBM, Tivoli Brand Executive.

L’importance de l’immobilier pour les organisations et son impact sur les comptes (en tant que 2ème ou 3ème poste de coûts d’une entreprise) est un constat partagé par tous les participants à cette matinée. En réponse aux enjeux qui découlent du poids de l’immobilier, les échanges ont permis d’aborder 3 thématiques d’actualité :

  1. Comment accroître la performance du portefeuille immobilier ?
  2. Quelle intégration de la performance énergétique des bâtiments dans cette stratégie ?
  3. Comment optimiser les coûts d’exploitation des bâtiments ?

 1. Comment accroître la performance du portefeuille immobilier ? Bonnes pratiques / enjeux évoqués en séance :

  • Trois dimensions sont à prendre en compte dans la construction d’une politique immobilière cohérente et efficace :
    • La performance économique de l’immobilier,
    • La réponse aux besoins des directions et des salariés,
    • La performance énergétique des bâtiments.
  • Une bonne connaissance du parc et la réalisation d’un Schéma Directeur Immobilier (SDI) sur tout ou partie du patrimoine permet la recherche de pistes d’optimisation de la performance immobilière.
  • D’une manière générale, l’ensemble des Directeurs Immobiliers présents insistent sur la nécessité de construire une politique immobilière
    • en collaboration avec les métiers de l’entreprise afin de veiller à ce que l’offre immobilière soit adaptée aux besoins,
    • en collaboration étroite avec la Direction des Ressources Humaines : l’adéquation des aménagements, mais également des services à la personne sont des leviers de management des équipes.

 2. Quelle intégration de la performance énergétique des bâtiments dans cette stratégie ? Bonnes pratiques / enjeux évoqués en séance :

  • La difficile connaissance et maîtrise des performances énergétiques réelles des bâtiments est un enjeu clef face aux nouvelles normes et l’évaluation de leur ROI.
  • Le calcul d’opportunité économique d’une opération de mise aux normes s’avère souvent complexe et biaisé par des prévisions de consommations énergétiques non atteintes. Sur les bâtiments tertiaires par exemple, le ROI de telles réalisations semble faible, ce qui peut entraîner une réelle déception à date.
  • Aujourd’hui, les Directeurs Immobiliers se concentrent naturellement sur le respect de la réglementation mais avec volontarisme souvent très tempéré.

3. Comment optimiser les coûts d’exploitation des bâtiments ? Bonnes pratiques / enjeux évoqués en séance :

  • Les expériences des Directeurs Immobiliers intervenant sont variés, alternant entre la mise en place d’un FM global, d’un FM global par zones France ou à l’international, ou le maintien d’une logique favorisant des contrats multi techniques et multiservice mais avec dans tous les cas une réflexion sur la définition des niveaux de service attendu.
  • Les phases qui ont été identifiées comme étant les plus critiques sont :
    • la phase de lancement d’un nouvel appel d’offres avec un marché (prestataires) parfois complexe à appréhender et des objectifs contradictoires (baisse des coûts vs augmentation des niveaux de service et renforcement de la technicité des bâtiments).
    • la phase de changement de prestataires (entre transférabilité et réversibilité)

Au-delà de cette matinée très riche, le constat est que la richesse des échanges et des thématiques justifient probablement un cycle de réunions à planifier. Cette première réunion est un succès, il s’agit maintenant de pérenniser dans l’avenir les travaux de cette nouvelle commission immobilière au sein de l’EBG.

Si vous souhaitez visiter notre blog Immobilier : cliquer ici !