Face aux nouveaux enjeux business et à une compétition internationale croissante, la fonction RH doit plus que jamais s’adapter et s’aligner simultanément sur les orientations stratégiques de l’entreprise. Cette exigence d’agilité suppose un investissement dans les technologies digitales SIRH qui permettront à terme d’optimiser la productivité des ressources et de fidéliser les talents.

Les experts RH de Kurt Salmon développe dans ce point de vue les outils SIRH 2.0 mis à disposition de la fonction RH. Ils se structurent autour de 4 grandes tendances qui revêtent des enjeux stratégiques internes et externes pour l’entreprise et ses salariés.

En premier lieu, le SIRH 2.0 se veut davantage décloisonné et participatif. Le SIRH n’est plus l’apanage des fonctions centrales de l’entreprise comme la DRH et la DSI. Il s’adresse désormais à tous les collaborateurs via un accès fluidifié et instantanée à l’information qui leur confère une plus grande autonomie dans leur travail, tout en déchargeant la ligne managériale des tâches à faible valeur ajoutée.

Le SIRH repose également sur une dématérialisation accrue des échanges de données entre les parties prenantes de l’entreprise. Une technologie comme le bureau virtuel permet aujourd’hui à n’importe quel utilisateur d’avoir accès depuis son poste à son dossier personnel (entretien individuel) et à l’ensemble des données RH collectives (bilan social, convention collective, etc.).

Pour lire l’intégralité du point de vue : cliquer ici

 

17 février 2014