Après les prothèses mammaires PIP dont le procès s’est ouvert il y a quelques jours, voici le problème des prothèses articulaires.

Voir l’article sur le site du monde

Voir les pages de l’UE sur les dispositifs médicaux.

On s’inquiète de prothèses sans marquage et l’ansm se saisit du dossier … C’est bien la moindre des choses sur le secteur du « medical device », ou dispositifs médicaux en français, où la réglementation est plutôt légère surtout si on la rapporte au mécanisme d’autorisation de mise sur le marché pour les médicaments et à la multitude d’etudes pré-clinique, clinique, post-amm demandées !

Pourtant, et on le constate avec les prothèses précitées, les risques sanitaires existent tout autant, l’innovation, essentielle à la croissance de nos pays en crise, est omniprésente et les sommes en jeu sont considérables sur ce secteur.

Le cumul d’une régulation light et de gains potentiels importants est le terrain préféré des profiteurs, charlatans et autres escrocs.

Sur ce sujet comme sur d’autre il est urgent d’aborder les problèmes dans une vision plus large, systémique, dépassant la réglementation réactionnelle hyper-spécifique.

Jérôme Michelot

Si vous souhaitez visiter notre blog Santé : cliquer ici !