La m-santé viendrait-elle de passer une nouvelle étape dans son irrésistible développement ?

La Food and Drug Administration (FDA), équivalent américain pour les médicaments et dispositifs médicaux de notre ANSM ou EMA, vient en effet pour la première fois d’approuver une application santé, uCheck, pour smartphone en tant que dispositif médical de classe 1.

Voir l’article sur Mobihealthnews.com

Les applications santé font aujourd’hui parties des téléchargements les plus nombreux sur les plateformes mobiles et les médecins commencent à en "prescrire" certaines.

Associées au développement lui aussi irrésistible d’une médecine davantage centrée sur le patient et dans laquelle celui-ci joue un rôle actif, aux dispositifs de type disease management ou health management proposés par les assureurs prives ou publics, les applications mobiles en santé semblent aujourd’hui parties pour devenir l’extension nécessaire et "up to date" du médecin ou de l’hôpital du point de vue des patients ou assurés de plus en plus connectés.

Les acteurs en santé, tout particulièrement, doivent prendre en compte cette nouvelle donne et adapter leur stratégie thérapeutique mais aussi marketing au travers de leur présence sur les différents réseaux et plateformes.

Cette première pour la FDA intervenant en même temps que l’abandon par la HAS de la certification HON pour les sites internet en santé nous pousse nécessairement à nous interroger sur la dynamique institutionnelle française sur ce sujet.

Jérôme Michelot.

Retrouvez nos autres points de vue sur ces sujets :

- Au bon soin du Dr Google

- E-santé, web 2 .0 : la caravane passe, veillons à monter dedans !

- Bientôt votre médecin sur l’Apple store !

Et retrouvez-nous également mardi 4 juin pour les matinales de la prospective – digital business organisées par les échos

Si vous souhaitez visiter notre blog Santé : cliquer ici !