Si les effets bénéfiques de la pratique sportive sur la santé sont globalement connus, force est de constater que la population française et européenne n’est pas bonne élève en la matière. Pourtant, à l’heure où les dépenses de santé n’en finissent plus de grossir, l’activité physique au sens large apparait comme un moyen efficace de prévenir et de lutter contre certaines maladies tout en réduisant les coûts associés. L’enjeu est de taille : si seulement 5% des Français non pratiquants se mettaient à faire du sport régulièrement, l’Etat réaliserait une économie de 500 millions d’euros par an.

Pour télécharger le point de vue : cliquez ici