Affrontant en France, et plus globalement en Europe, une croissance ralentie, la saturation de leurs marchés, une concurrence rendue plus agressive, la lassitude des clients face à des offres trop peu innovantes… les opérateurs télécoms semblent bien « abattus ». Toutefois, pour ceux d’entre eux ayant initié suffisamment tôt leur expansion géographique, les pays émergents, au premier rang desquels se trouve le continent africain, portent en eux une promesse de croissance renouvelée. 

Pour télécharger le point de vue : cliquer ici.